Tony Ray Jones

45,00

Tony Ray Jones. Rétrospective
Format intérieur : 31 x 25 cm – 128 pages – Relié toile et photographie montée en cuvette
76 photographies noir et blanc
Texte de Liz Jobey
Français
ISBN 979-1-0965-7511-4

Expéditions 
offerte en France
15 € en Europe
30 € hors Europe

Catégorie :

Description

Tony Ray Jones

Tony Ray-Jones est né en juin 1941 et décédé en mars 1972 et a laissé en une décennie une œuvre qui a marqué l’histoire de la photographie britannique. Elle a participé à l’évolution du médium qui s’est mis en place entre les années 1960 et les années 1970, alors que le photojournalisme déclinant poussa les photographes vers d’autres champs plus créatifs. Depuis sa mort, Ray-Jones incarne le symbole du photographe britannique indépendant, dont la vision artistique se place au-dessus d’un des considérations commerciales. Il est un photographe documentaire qui a su marquer son histoire par la force et le détail de son écriture photographique.
Martin Parr, fan inconsidéré de son travail, exhume les archives de ce photographe hurlubelu, qui traverse l’Angleterre dans les années 1960 à la recherche de ses alter-ego aussi décalés que saugrenus. Cet imposant ouvrage rétrospectif est un incontournable.

« Pourquoi autant d’Anglais veulent-ils le Brexit ? Regardez les images que Tony Ray-Jones (1941-1972) prend à Londres, Brighton ou Epsom, en 1967 et 1968, et vous aurez une idée. Elles sont réunies dans un livre bien ficelé, enrichi de textes instructifs et de documents divers, sur un photographe qui fut une étoile filante – il meurt, à 30 ans à peine, d’une leucémie. » Michel Guerrin, Le Monde, 7 décembre 2019

Tony Ray -Jones was one of my initial inspirations as a photographer. His imagery showed me what was possible in shooting my own country. In 2012 I went through his contact sheets and found previously unseen images. These all contributed to a show the Media Space in 2013 where his iconic early images were shown alongside these new discoveries. 

 There has not been a book of Tony Ray-Jones’s work in print for many years, so this new publication, from Martin Parr Foundation and RRB Photobooks will correct this oversight and the accompanying show will give us a chance to enjoy this important photographer’s immense contribution to British documentary photography.”